Err

Site Français Produit Originaux Livraison 48/72h Paiement Sécurisé
DEFINITION

La pulicose est une dermatose causée par les puces, très fréquente chez le chien et la chat. Elle est responsable de lésions cutanées qui peuvent s'avérer sévère en cas d'allergies, et elle peut transmettre indirectement des maladies comme le taenia. En cas de forte infestations, les puces du chien et du chat peuvent également piquer l'homme.

CLASSIFICATION


La puce fait partie des insectes aphaniptères (sans ailes) dont les origines remontent à 165 millions d'années. On décrit plus de 2500 espèces de puces, dont chacune est associée à un hôte préférentiel (homme, chat, chien, rat, oiseau, taupe, hérisson,…). Toutefois, en l'absence de cet hôte préférentiel, les puces infestent d'autres animaux ou l'homme.
En France, les principales espèces sont la puce du chat (Ctenocephalides felis), du chien ( Ctenocephalides canis), de l'homme (Pulex irritans) ; celle du chat est de très loin la plus répandue (90%), elle infeste également l'homme et le chien.

 

DESCRIPTION

morphologie générale


morphologie spécifique

La puce adulte est un insecte de couleur brun foncé ou brun rougeâtre de longueur 1 à 8mm.
Le corps est comprimé latéralement et couvert de poils orientés vers l'arrière ce qui lui permet de se mouvoir aisément entre les poils ou la fourrure de son hôte; il ne possède pas d'ailes.
La tête est dotée d'un appareil piqueur et suceur.
Les pattes sont musculeuses; les pattes postérieures sont adaptées pour le saut qui peut atteindre 20 cm verticalement et 40cm horizontalement. Les épines groupées par séries sur les pattes aident la puce à s'accrocher fermement à son hôte.

Dans son développement, elle subit une métamorphose complète :
oeuf ⇒ larve ⇒ nymphe ⇒ adulte.

Les oeufs mesurent environ 0,5 mm de longueur.
Ils sont de couleur blanchâtre.
4 à 8 oeufs sont pondus après chaque repas de sang.
Chaque femelle pond plusieurs centaines d'oeufs dans sa vie.
Les larves mesurent environ 1,5 mm, se nourrissent de débris organiques divers.
Après deux mues, les larves tissent un cocon et une troisième mue donne naissance aux nymphes.
Une fois formé, l'adulte émerge du cocon à la faveur des vibrations produites par un hôte passant à sa portée.
Les adultes se nourrissent du sang d'hôtes vivants, tel que les êtres humains, animaux de compagnie, rongeurs…


CYCLE

Vue d'ensemble


La durée du cycle est fonction des conditions d'environnement (température, humidité, vibration, hôte...), elle varie de 2 à 3 semaines à 1 an

l'oeuf

Après chaque repas sanguin,les puces femelles pondent de quatre à huit oeufs ronds, à coque lisse, de couleur blanchâtre et de texture collante. Les oeufs déposés sur le corps d'un hôte peuvent tomber facilement et s'accumulent généralement dans le matériel de couche, la boîte, ou la niche de l'animal domestique.

La larve

Au bout de quelques jours, il sort de l'oeuf une larve en forme de ver, de très petite taille (environ 1,5 mm de longueur), velue et de couleur blanchâtre, à l'exception de la tête qui est brunâtre. Elle peut atteindre jusqu'à 5 mm de longueur. Pendant ce stade, la larve évite la lumière et est sensible aux variations d'humidité et de température. Elle se nourrit de débris organiques, de dépouilles larvaires et du sang séché se trouvant dans les excrétions des puces adultes. La larve peut survivre jusqu'à deux cents jours dans des conditions défavorables et se déplacer sur des distances allant jusqu'à 30 cm par minute. La larve s'enroule autour de l'objet le plus proche, souvent les fibres d'un tapis, ce qui lui évite d'être victime de l'aspirateur.

La nymphe

Pendant le troisième stade de développement, la larve se recouvre de poussières, de fibres, de grains de sable, et de débris organiques et, sous ce revêtement, elle se tisse un cocon avec la soie fournie par ses glandes labiales. Dans cet abri, la larve, d'abord blanche, brunit de plus en plus et se métamorphose en adulte.

la puce adulte

La puce adulte peut rester enfermée pendant plusieurs mois dans son cocon, jusqu 'à ce que des conditions propices, comme une augmentation de la température et des concentrations de dioxyde de carbone,favorisent son émergence. Les vibrations produites par la présence d'un hôte peuvent également stimuler sa sortie de l'enveloppe nymphale. Cette sensibilité aux vibrations explique pourquoi les puces vivant dans des maisons inhabitées deviennent actives dès l'arrivée d'humains ou d'animaux de compagnie.

BIOLOGIE

La puce est un parasite temporaire qui est présent sur son hôte pour se nourrir de sang, avec une tendance à la persistance dans le pelage. Aprés le passage sur l'hôte, la puce effectue trés rapidement son premier repas, elle peut absorber plus de 13µl de sang par jour. Le repas est bref mais fréquent. Aprés son repas, la femelle s'accouple et la ponte commence 48 heures après, à raison d'une vingtaine d'oeufs par jour, voire quarante. L'espérance de vie d'une puce adulte peut s'élever à 12 mois en présence d'hôte nourricier et en absence de jeûne.Elle ne survit que 3 ou 4 jours en dehors de son hôte.


REPARTITION GEOGRAPHIQUE
La puce est un  parasite que l'on retrouve dans tous les milieux: forêts, campagne, villes...On l'observe toute l'année dans les milieux situés en zone chaude, et surtout du printemps à l'automne en zone tempérée ou froide. Cependant si la larve de puce meurt en dessous de 0°C, la puce adulte survit toute l'année dans le pelage de son hôte.
 
 


 

POUVOIR PATHOGENE

action pathogène directe

l'absorption de sang:
A chaque repas, la puce femelle absorbe 15 fois son poids en sang; ainsi 200 puces consomment presque 10% du volume sanguin d'un chiot de 0.5kg, ce qui entraine rapidement un affaiblissement de l'animal et une anémie grave.

l'action mécanique de la piqûre
Les morsures de puces provoquent directement des irritations de la peau et des démangeaisons.

la salive de la puce:
Lors de la piqûre de l'hôte, la puce innocule des substances allergisantes susceptibles de provoquer des réactions cutanées sévères: aminoacides, polypeptides, composés aromatiques....


action pathogène indirecte
 
la transmission d'agents pathologiques:
La puce peut être porteuse d'agent infectieux dangereux pour l'homme (peste, typhus) et pour les animaux (maladie des griffes du chat, hemobartonellose) 

Enfin, les larves de puces au cours de leur développement, ingèrent des oeufs de vers plats (Dipylidium caninum) qui évoluent en cysticercoides dans le corps de la puce, ainsi, les puces adultes se retrouvent contaminantes pour l'animal qui les ingérent.
 

CONTAMINATION

Les sources de contamination:
 
les animaux contaminés:
chien, chat, rongeurs, hérissons....
 
le sol:
les sols contaminés par des oeufs, des larves ou des nymphes: intérieur de maison, intérieur de véhicules, terre, herbe......
 
les objets:
tout objet porteur d'oeufs: cage, couverture, tapis.....
 
les modes de contamination:
 
contact direct:
la promiscuité entre la source de contamination et le chien ou le chat permet le passage des puces d'un hôte à un autre.
 
 
 

TABLEAU CLINIQUE


Chez les chiens et les chats, la salive des puces peut entraîner des réactions cutanées : la DAPP (Dermatite par Allergies aux Piqûres de Puces).

Cette dermatite se traduit par des érythèmes (rougeurs), des papules (boutons rouges) ou des croûtes extrêmement prurigineuses souvent localisées initialement au bas du dos. Ces dermatites sont susceptibles de se généraliser et de s'infecter très vite. La D.A.P.P est une maladie nécessitant la consultation chez un vétérinaire.



Chez l'homme, la puce peut également causer des lésions cutanées érythémateuses et prurigineuses, en particulier sur le bas des jambes.




DIAGNOSTIC
Tout d'abord, votre animal aura tendance à se gratter plus fréquemment.

L'examen du pelage à rebrousse poil, et tout particulièrement le bas du dos chez le chien, et la région de la tête chez le chat, peut permettre de mettre en évidence la présence de puce adulte qui se faufile dans le poil.



En l'absence d'observation de puce adulte, il faut rechercher la présence d'excréments (sous la forme de petits points noirs) dans le pelage de votre animal. Pour être certain de leur existence chez votre animal, brossez-le et appliquez votre peigne ou votre brosse sur un coton ou un papier humidifié. Si le coton ou le papier prend une couleur rouge/brunâtre (présence de sang au sein des excréments), votre animal a des puces.



Cependant, les puces ne sont pas faciles à observer directement et ce n'est pas parce que l'on n'en voit pas sur l'animal, qu'il n'y en a pas.
 
 
LA LUTTE

Le traitement des puces consiste à :

1) éliminer les puces adultes qui se trouvent sur l'animal grâce à des traitements sous forme de pipettes spot-on, colliers, vaporisateurs ou shampoings

2) éliminer les puces adultes et les puces à l'état immature (oeufs, larves, nymphes) de l'habitat (maison, voiture..) grâce à des traitements sous forme d'aérosols, vaporisateurs ou diffuseurs.

3) éviter que le chien ou le chat ne fréquente des zones à risques ou des animaux à puces..... et contrôler régulièrement les traces de puces sur la peau de votre animal (puce, crottes de puces). Compte tenu des risques quasi-permanents de contamination, seuls des traitements préventifs réguliers évitent une contamination massive.
Après avoir piqué un animal ou un homme et s'être gorgée de sang, la femelle fécondée pond dans un délai de 24 à 48 heures entre 20 et 30 œufs par jour qui tombent sur le sol, et contaminent les zones de couchages et de passage.
 
LA PREVENTION



 
La prévention consiste à contrôler régulièrement la présence de puces sur chiens et chats et à traiter régulièrement l'environnement de l'animal:
 
Les endroits à traiter
 
Lieux de couchage habituels du chien ou du chat: niche, corbeille
Lieux de couchage occasionnels: canapé, penderie pour le chat
Lieux de passage: sols, tapis, moquettes
Lieux spécifiques: aspirateurs
Lieux annexes: voitures, bateaux, cabanon….
Lieux extérieurs: terrasse…..
 
Les traitements
 
Assainir les surfaces contaminées
Eliminer toutes les surfaces contaminées inutiles
Aspirer les surfaces avec un aspirateur dans lequel on a introduit un morceau de collier antiparasitaire dans le sac d'aspiration
Passer les tapis au nettoyant vapeur
Déposer de la lavande ou de l'huile essentielle de citron dans les penderies
Utiliser de l'huile essentielle de citron dans la lessive de linge contaminés
Traiter les surfaces contaminées
Pour les petites surfaces (niches, intérieur de voitures….), utiliser des sprays ou des vaporisateurs (Parastop pulvérisateur, Tiquanis habitat aérosol ou pulvérisateur, insecticide pulvérisateur Francodex…)
Pour les grandes surfaces, utiliser des diffuseurs (Tiquanis diffuseur, Parastop diffuseur, diffuseur Francodex…)
 
Respecter les précautions d'emploi liés à l'utilisation de ces produits
 
Avant d'utiliser les sprays, les vaporisateurs ou les diffuseurs:
Retirer les animaux, recouvrir les aquariums
Enfermer les aliments
Eviter le contact avec la peau, les muqueuses, éviter d'inhaler
Après avoir utiliser les produits, respecter leurs éliminations:
ne les jeter pas dans la nature en raison de leurs toxicités pour les abeilles, les poissons.
 
La fréquence des traitements:
 
Au printemps, en été, en automne
Assainir et traiter régulièrement les zones à risque permet de limiter la pression parasitaire sur les chiens, les chats et l'homme, et limite les risques d'échec liés au traitement unique de l'animal.
En hiver
assainir et traiter les zones à risque exposées au chauffage, permet de limiter les traitements de l'animal et permet d'éviter les recontaminations massives au cours des saisons suivantes