Err

Site Français Produit Originaux Livraison 48/72h Paiement Sécurisé

certifect S 3p (MERIAL)

(Code: VETO0008AA)
certifect S 3p (MERIAL)
     Composition

Solution pour spot-on.
• CERTIFECTTM pour chiens de 2-10 kg :
FIPRONIL : 67 mg
(S)-METHOPRENE : 60,3 mg
AMITRAZ : 80 mg
Excipients* q.s.p. : 1 pipette de 1,07 ml
• CERTIFECTTM pour chiens de 10-20 kg :
FIPRONIL : 134 mg
(S)-METHOPRENE : 120,6 mg
AMITRAZ : 160 mg
Excipients* q.s.p. : 1 pipette de 2,14 ml
• CERTIFECTTM pour chiens de 20-40 kg :
FIPRONIL : 268 mg
(S)-METHOPRENE : 241,2 mg
AMITRAZ : 320 mg
Excipients* q.s.p. : 1 pipette de 4,28 ml
• CERTIFECTTM pour chiens de 40-60 kg :
FIPRONIL : 402 mg
(S)-METHOPRENE : 361,8 mg
AMITRAZ : 480 mg
Excipients* q.s.p. : 1 pipette de 6,42 ml
* dont Butylhydroxyanisole 0,02 % et butylhydroxytoluène 0,01 %

Propriétés

• Propriétés pharmacodynamiques :
— Le fipronil (famille des phénylpyrazolés) est un insecticide acaricide. Le fipronil et son métabolite, le fipronil sulfone, agissent au niveau des canaux chlorure ligands-dépendants, en particulier ceux faisant intervenir le neurotransmetteur GABA, et des canaux glutamate. Ceci provoque une activité incontrôlée du SNC des insectes ou des acariens et leur mort.
— Le (S)-méthoprène est un régulateur de croissance des insectes, classe des analogues de l’hormone juvénile. Mimant l’action de l’hormone juvénile, il provoque une altération du développement et la mort des formes immatures de puces. Son activité ovicide résulte soit de sa pénétration dans la coquille des œufs de puce pondus, soit de son absorption à travers la cuticule des puces adultes. Il est aussi efficace dans la prévention du développement des larves et des cocons de puce, ce qui empêche la contamination de l’environnement des animaux traités.
— L’amitraz est une formamidine acaricide qui agit comme agoniste sur les récepteurs de l’octopamine, se traduisant par des tremblements et des convulsions. A des concentrations sub-létales, ces composés peuvent provoquer une anorexie chez les acariens et empêcher leur reproduction. Une action répulsive provoquant la rétractation rapide du rostre et la chute des tiques a été rapportée.
Une faible dose d’amitraz, associée au fipronil, présente une efficacité synergique contre les tiques, induisant une élimination plus rapide (commençant dès 2 h et >90 % à 24 h) et une durée d’action plus longue que chaque principe actif seul.
Le produit provoque le détachement des tiques, empêche leur attachement et les tue rapidement dans les 24 h en inhibant la prise du repas de sang et le risque concomitant de transmission d’agents pathogènes par des tiques infectées. Le risque de développement de la babésiose canine, de l’ehrlichiose monocytaire canine, de l’anaplasmose granulocytaire et de la borréliose est donc, de manière indirecte, réduit pendant 4 semaines.
Des études ont démontré l’absence d’interaction pharmacodynamique et pharmacocinétique chez les mammifères entre le fipronil, le (S)-méthoprène et l’amitraz.
• Propriétés pharmacocinétiques :
L’absorption systémique du produit est faible après administration topique.
— Fipronil : biodisponibilité absolue de 9,5 %. Cmax plasmatique de 19 ng/ml, observée après 5 jours (Tmax). Concentrations plasmatiques : <1 ng/ml (limite de quantification) environ 33 jours après administration topique.
— (S)-méhoprène et amitraz : absorption dermique très faible. Toutes les concentrations plasmatiques étaient inférieures à la limite de quantification (10 ng/ml) pour le (S)-méthoprène et indétectables pour l’amitraz (<0,75 ng/ml) dans la plupart des échantillons.
Le principal métabolite du fipronil sur le pelage du chien et dans sa circulation sanguine est le fipronil sulfone. Il est produit sur le pelage (concentrations moyennes <16 % des concentrations de fipronil pendant le 1er mois suivant le traitement). Le (S)-méthoprène est largement dégradé en dioxyde de carbone et en acétate qui sont ensuite incorporés aux matériaux endogènes.
L’amitraz se dégrade en N-méthyl-N’-(2,4-xylyl) formamidine (<5 % des concentrations d’amitraz) sur le pelage du chien. De petites concentrations de diméthylaniline (produit mineur de dégradation) ont également été observées après application, mais en quantités négligeables.
Les 3 principes actifs sont bien distribués sur le pelage du chien pendant la 1re semaine suivant l’application. Leurs concentrations diminuent ensuite avec le temps et sont détectables pendant au moins 58 jours après application. Les principaux métabolites sont distribués sur tout le pelage.

Indications

Chez les chiens :
— Traitement et prévention des infestations par les tiques (Ixodes ricinus, Dermacentor reticulatus, Rhipicephalus sanguineus, Ixodes scapularis, Dermacentor variabilis, Haemaphysalis elliptica, Haemaphysalis longicornis, Amblyomma americanum et Amblyomma maculatum) et les puces (Ctenocephalides felis et Ctenocephalides canis) ;
— Traitement des infestations par les poux broyeurs (Trichodectes canis) ;
— Prévention de la contamination de l’environnement par les puces, par inhibition du développement de tous les stades immatures de la puce.
Le produit peut être intégré à un plan de traitement pour le contrôle de la dermatite par allergie aux piqûres de puces (DAPP).
Elimination des puces et des tiques en 24 heures. Un traitement empêche les nouvelles infestations par les tiques pendant 5 semaines et jusqu’à 5 semaines pour les puces.
Le traitement réduit indirectement le risque de transmission de maladies par les tiques infectées (babésiose canine, ehrlichiose monocytaire canine, anaplasmose granulocytaire et borréliose) pendant 4 semaines.

Administration et posologie

Voie locale externe.
Chiens : appliquer le contenue d'1 pipette appropriée au poids du chien (dose minimum de 6,7 mg/kg de fipronil, 6 mg/kg de S-méthoprène et 8 mg/kg d'amitraz).
Choisir la taille de pipette correspondant au poids du chien.
Pour les chiens de plus de 60 kg, utiliser l’association appropriée de 2 pipettes permettant de s’approcher le plus possible du poids du chien.
Schéma thérapeutique : chaque mois pendant la saison des tiques et/ou des puces, selon la situation épidémiologique locale.
Mode d'emploi : tenir la pipette droite et couper l’embout avec une paire de ciseaux. Ecarter les poils jusqu’à ce que la peau soit visible. Placer l’embout de la pipette sur la peau. Appuyer sur la pipette, appliquer environ la moitié des contenus à mi-chemin du cou, entre la base du crâne et les omoplates. Répéter l’application à la base du cou et entre les omoplates afin de vider la pipette.

Contre-indications

Ne pas utiliser :
— chez les animaux malades (par exemple maladies systémiques, diabète, fièvre) ou convalescents ;
— chez les lapins et les chats.

Effets indésirables

Des réactions cutanées transitoires au site d’application (décoloration de la peau, perte locale des poils, démangeaison, rougeur) ainsi que des démangeaisons ou une perte de poils généralisées peuvent être observées dans de rares cas. Il est possible d’observer une léthargie, une ataxie, des vomissements, une anorexie, une diarrhée, une salivation excessive, une hyperglycémie, une augmentation de la sensibilité à la stimulation, une bradycardie ou une bradypnée. Ces signes sont transitoires et disparaissent généralement sans traitement en 24 heures.
Dans de très rares cas, certains chiens sensibles peuvent développer une irritation de la peau au site d’application. D’autres formes de dermatites y compris de type pemphigus peuvent apparaître dans des cas encore plus rares. Si cela se produit, contacter rapidement un vétérinaire pour demander conseil et interrompre le traitement.

Précautions d'emploi

• Précautions d'emploi et mises en garde pour les espèces cibles :
— Eviter tout contact avec les yeux du chien.
— Pour application spot-on uniquement. Ne pas administrer par voie orale ni par une autre voie.
— Appliquer le médicament sur une peau sèche, dans une zone que l’animal ne peut pas lécher. Veiller à ce que les animaux ne se lèchent pas entre eux après le traitement.
— La zone traitée peut sembler humide ou grasse après le traitement.
— En l'absence d’études, ne pas répéter le traitement à des intervalles de moins de 2 semaines, ne pas traiter les chiots de moins de 8 semaines et les chiens de moins de 2 kg.
— Empêcher les chiens d’accéder aux cours d’eau et aux rivières dans les 48 heures suivant le traitement.
— Le médicament reste efficace après exposition au soleil ou si l’animal est mouillé par la pluie, un bain ou une immersion dans l’eau. Cependant, un shampooing ou une immersion de l’animal dans l’eau immédiatement après le traitement, ou des shampooings fréquents, peuvent réduire la durée d’action. Dans ces cas, ne pas traiter plus d'une fois toutes les 2 semaines.
Ne pas laver les animaux traités pendant les 48 h suivant le traitement. Si le chien doit être lavé, réaliser le shampooing avant l’application du médicament.
— Tous les stades de développement des puces peuvent infester le panier, la zone de couchage et les zones de repos habituelles du chien comme les tapis, les fauteuils et les canapés. En cas d’infestation massive par les puces et au début du traitement, traiter ces zones avec un produit adapté puis les aspirer régulièrement.
— Après un traitement, les tiques sont généralement tuées et se détachent du chien dans les 24 h suivant l’infestation, sans avoir pris de repas de sang. Cependant, l’attachement de tiques isolées et la transmission de maladies infectieuses ne peuvent pas être complètement exclues.
• Précautions en cas de gravidité ou de lactation :
L’innocuité a été démontrée chez les animaux reproducteurs, pendant la gestation et la lactation en administrant plusieurs doses consécutives jusqu’à 3 fois la dose maximale recommandée à des intervalles de 28 jours. La spécialité peut être utilisée au cours de la gestation et de la lactation.
• Surdosage :
L’innocuité a été démontrée :
— chez les chiens adultes en bonne santé, traités jusqu’à 5 fois la dose recommandée (traités jusqu’à 6 fois à des intervalles de 2 semaines) et chez les chiots (âgés de 8 semaines et traités 1 fois).
— chez les animaux reproducteurs, pendant la gestation et la lactation, en administrant à des intervalles de 28 jours plusieurs doses consécutives, atteignant jusqu’à 3 fois la dose maximale recommandée.
Le risque d’effets secondaires pouvant cependant augmenter en cas de surdosage, traiter les animaux avec la pipette adaptée à leur poids.
Les effets secondaires connus de l’amitraz et de ses métabolites sont dus aux effets agonistes du récepteur alpha-2-adrénergique. Il peut s’agir d’une hypersalivation, de vomissements, d’une léthargie, d’une hyperglycémie, d’une bradycardie ou d’une bradypnée. Ces signes sont transitoires et disparaissent généralement sans traitement en 24 heures. Si les symptômes sont sévères ou persistants, il est possible d’utiliser comme antidote l’hydrochlorure d’atipamézole.
• Précautions pour l’utilisateur :
Le médicament peut provoquer une sensibilisation de la peau, des réactions allergiques et de légères irritations de l’œil chez l’homme. Les personnes ayant une hypersensibilité connue à l’un des principes actifs ou à l’un des excipients devraient éviter le contact qui peut entraîner, dans de rares cas, une irritation respiratoire et des réactions dermiques.
Eviter tout contact direct avec le site d’application. Le port de gants protecteurs est recommandé. 
Ne pas laisser les enfants jouer avec les chiens traités tant que le site d’application n’est pas sec. Ne pas traiter les animaux pendant la journée, mais plutôt en début de soirée et ne pas laisser les animaux traités récemment dormir avec leurs maîtres, en particulier avec les enfants.
Ce médicament contient de l’amitraz qui peut provoquer des effets secondaires neurologiques chez l’homme. L’amitraz est un IMAO. Les personnes prenant des médicaments contenant un IMAO doivent faire particulièrement attention.
Pour minimiser le risque potentiel d’inhalation, appliquer le produit sur le chien en extérieur ou dans une zone bien aérée.
Ne pas fumer, boire ou manger pendant la manipulation du produit. Se laver soigneusement les mains après utilisation.
Jeter les pipettes immédiatement après utilisation. Conserver les pipettes non utilisées dans l’emballage métallique intact.
En cas de contact cutané accidentel, laver immédiatement à l’eau et au savon. En cas de contact accident avec les yeux, rincer abondamment à l’eau.
Si des effets secondaires sont observés, demander immédiatement conseil à un médecin et lui montrer la notice ou l’étiquetage.
• Précautions vis à vis de l'environnement :
Ne pas déverser les médicaments non utilisés ou déchets dérivés dans les cours d’eau car cela pourrait mettre en danger les poissons et autres organismes aquatiques.

Catégorie

Liste II.
A ne délivrer que sur ordonnance.

Conservation

Conserver dans l’emballage d’origine.
Durée de conservation :
— Pipettes de 1,07 ml : 2 ans.
— Pipettes de 2,14 ml, 4,28 ml et 6,42 ml : 3 ans.

Présentation(s)

• CERTIFECTTM pour chiens de 2-10 kg :
Boîte de 3 pipettes

Autorisation Européenne EU/2/11/125/005 du 2/09/11

GTIN 03661103038917

C.I.P. 810 940.0

• CERTIFECTTM pour chiens de 10-20 kg :
Boîte de 3 pipettes

Autorisation Européenne EU/2/11/125/006 du 2/09/11

GTIN 03661103038924

C.I.P. 810 941.7

• CERTIFECTTM pour chiens de 20-40 kg :
Boîte de 3 pipettes

Autorisation Européenne EU/2/11/125/007 du 2/09/11

GTIN 03661103038931

C.I.P. 810 942.3

• CERTIFECTTM pour chiens de 40-60 kg :
Boîte de 3 pipettes

Autorisation Européenne EU/2/11/125/008 du 2/09/11

GTIN 03661103038948

C.I.P. 810 944.6

MERIAL SAS

Direction France
13B, avenue Albert Einstein
69100 VILLEURBANNE
Tél. : 04.72.72.63.22

Partager

Site Français Produit Originaux Livraison 48/72h Paiement Sécurisé