Err

Site Français Produit Originaux Livraison 48/72h Paiement Sécurisé

Exagon 100ml (AXIENCE)

(Code: vetoEUT004AA)
Exagon 100ml (AXIENCE)
médicament vétérinaire réservé aux vétérinaires, interdit à la vente
 

Composition

Solution injectable :
PENTOBARBITAL
(s.f. de sel de sodium) : 364,6 mg
(éq. à 400 mg de pentobarbital sodique)
Propylèneglycol : 200 mg
Ethanol (96 %) : 80 mg
Alcool benzylique : 20 mg
Bleu patenté V : 0,01 mg
Excipients q.s.p. : 1 ml

 

Propriétés

• Propriétés pharmacodynamiques :
Le pentobarbital est un narcotique du groupe des dérivés de l'acide barbiturique. La DL50 chez les chiens et les chats est approximativement de 40 à 60 mg/kg par injection intraveineuse.
Pour l'euthanasie des animaux, de fortes surdoses sont administrées. Chez les animaux endothermes, l'effet immédiat est la perte de conscience, suivie d'une anesthésie profonde, suivie du décès. La fonction respiratoire cesse, suivie rapidement par l'arrêt cardiaque.
Chez les animaux poïkilothermes, le décès peut être retardé en fonction du taux d'absorption et du métabolisme du produit.
• Propriétés pharmacocinétiques :
Le pentobarbital est distribué de manière assez régulière dans l'organisme. Les plus fortes concentrations se retrouvent dans le foie et aucune accumulation n'a pu être constatée dans le tissu adipeux. Il franchit la barrière placentaire et se retrouve également dans le lait.
Sa demi-vie d'élimination a été rapportée comme étant d'environ 1 heure chez les petits ruminants, de 2 à 7,5 heures chez les chats et de 7 à 12,5 heures chez les chiens.

 

Indications

Chez les chevaux, poneys, bovins, porcins, chiens, chats, volailles, lapins, pigeons, oiseaux, visons, putois, lièvres, cobayes, hamsters, rats, souris, serpents, tortues, lézards, grenouilles : euthanasie.

 

Administration et posologie

Voies I.V., intracardiaque, intrapéritonéale ou intrapulmonaire (uniquement chez les volailles, les pigeons, les oiseaux, les serpents, les tortues, les lézards et les grenouilles).
La dose à administrer dépend de l'espèce animale et de la voie d'administration. Suivre attentivement les instructions indiquées dans le schéma posologique ci dessous.
— Chevaux, poneys : 1 ml pour 4,5 à 5 kg en injection intraveineuse rapide.
— Bovins : 1 à 2 ml pour 10 kg en injection intraveineuse rapide.
— Porcins :
de moins de 30 kg : 0,1 ml par kg par voies I.V. rapide ou intracardiaque.
de plus de 30 kg : 0,2 ml par kg par voies I.V. rapide ou intracardiaque.
Injection dans la veine cave crâniale : voie I.V. rapide.
Injection dans la veine marginale de l'oreille : voie I.V. rapide. Dilution nécessaire dans une solution isotonique stérile de NaCl à 0,9 % à un ratio de 1/1.
Porcelets jusqu'à 8 kg :
 utiliser les voies I.V. (veine cave crâniale) ou intracardiaque.
Porcs sevrés de 8 à 25 kg, porcs en cours de croissance de 25 à 40 kg, porcs d'engraissement de 40 à 100 kg :
utiliser les voies I.V. (veines cave crâniale ou marginale de l'oreille) ou intracardiaque.
Verrats, truies >100 kg :
 utiliser la voie I.V. (veine marginale de l'oreille).
Eviter ou au moins réduire à un niveau minimal l'immobilisation ferme. Si une immobilisation ferme est nécessaire, un lasso peut être utilisé au niveau de la mâchoire supérieure.
— Chiens :
. Par voie I.V. : injection continue d'environ 1,2 ml/s jusqu'à perte de conscience, puis administrer le reste en bolus rapide (1 ml pour 3 à 5 kg). 
. Par voies intracardiaque ou intrapéritonéale : 1 ml pour 3 à 4 kg.
— Chats :
. Par voie I.V. : injection continue jusqu'à perte de conscience de l'animal, puis administrer le reste en bolus rapide (1 ml pour 2 à 3 kg). 
. Par voies intracardiaque et intrapéritonéale : 1 ml par kg.
— Volailles, pigeons, oiseaux : 1 à 2 ml par kg par voies I.V. ou intrapulmonaire.
— Visons, putois : 1 ml par animal par voies I.V. ou intracardiaque pratiquée avec une longue canule (environ 4 cm) en direction crâniale et légèrement dorsale depuis le sternum.
— Lièvres, lapins, cobayes, hamsters, rats, souris :
. Par voies I.V. ou intracardiaque : 1 ml pour 1 à 2 kg.
. Par voie intrapéritonéale : 1 ml pour 0,5 à 1 kg.
— Serpents, tortues, lézards, grenouilles : 0,5 à 1 ml selon la taille de l'animal, dans la cavité thoracique à proximité du cœur. La mort survient habituellement après 5 à 10 minutes environ.
Administration :
— L'administration I.V. doit être la voie privilégiée. Mettre en place une sédation adéquate si nécessaire.
— Prémédication obligatoire pour les chevaux et les bovins.
— Chez les chevaux, les bovins et les porcins, le pentobarbital doit être injecté en bolus rapide.
— Pour une injection plus facile et moins douloureuse dans la veine marginale de l'oreille, le produit doit être dilué dans une solution stérile isotonique de chlorure de sodium (0,9 %) selon un ratio de 1/1. La législation nationale relative à la dilution de produits médicaux à usage vétérinaire doit être respectée.
— Lorsque l'administration par voie intraveineuse pose des difficultés, le produit peut être administré par voie intracardiaque, mais seulement après sédation profonde ou anesthésie.
De manière alternative, et uniquement pour les petits animaux, l'administration par voie intrapéritonéale peut être utilisée, mais seulement après une sédation appropriée.
— L'administration par voie intrapulmonaire doit être utilisée uniquement en dernier ressort, et seulement si l'animal est lourdement sédaté, inconscient ou anesthésié et ne montre aucune réponse à des stimuli désagréables. Cette voie d'administration peut être utilisée uniquement chez les volailles, les pigeons, les oiseaux, les serpents, les tortues, les lézards et les grenouilles.
— L'injection I.V. chez des petits animaux doit être réalisée à un débit continu jusqu'à la perte de conscience.
— Chez les oiseaux, l'injection par voie intraveineuse est la méthode privilégiée. Si la ponction veineuse est impossible (en raison par ex. d'un hématome, d'une défaillance du système cardiovasculaire), l'injection intrapulmonaire peut être une option et est pratiquée en insérant la canule en direction dorso-ventrale sur le côté droit ou gauche de l'épine dorsale jusqu'au poumon (3e ou 4e segment intercostal entre épine dorsale et omoplate).
— Le bouchon ne doit pas être percé à plus de 25 reprises.

 

Contre-indications

Ne pas utiliser :
— chez les animaux destinés à la consommation humaine ou animale,
— à des fins anesthésiques,
— en injection intracœlomique chez les tortues (chelonia), car le temps jusqu'au décès peut être inutilement prolongé par rapport à l'administration par voie intraveineuse.

 

Effets indésirables

Des contractions musculaires mineures peuvent survenir suite à l'injection. Chez les bovins, une respiration haletante peut se produire dans de rares cas si la dose de pentobarbital administrée est inférieure à la dose recommandée. La mort peut être retardée en cas d'injection périvasculaire. L'administration périvasculaire ou sous-cutanée peut provoquer une irritation des tissus. L'administration par voie intrapulmonaire est susceptible d'entraîner une toux, une respiration haletante et une détresse respiratoire. Le pentobarbital peut entraîner une excitation durant la phase d'induction. Le recours à une médication/sédation préalable permet de réduire le risque d'excitation à l'induction.

 

Précautions d'emploi

• Précautions d'emploi et mises en garde pour les espèces cibles :
— En cas d'administration accidentelle à un animal ne devant pas être euthanasié, des mesures telles que : mise sous respiration artificielle, administration d'oxygène et utilisation d'analeptiques.
— L'ingestion d'animaux euthanasiés par d'autres animaux peut entraîner une intoxication, une anesthésie, et même la mort. Les barbituriques persistent fortement dans les carcasses et demeurent également stables aux températures de cuisson. En raison du risque d'intoxication secondaire, les animaux euthanasiés avec le médicament ne doivent pas servir de nourriture à d'autres animaux, mais doivent être éliminés conformément à la réglementation en vigueur et de manière à ce que d'autres animaux ne puissent pas accéder aux carcasses.
— Chez les chevaux et les bovins, un sédatif approprié doit être préalablement administré pour obtenir une sédation profonde avant l'euthanasie, et une autre méthode d'euthanasie doit être mise à disposition.
— Chez les porcins, dans certains cas, en particulier chez les animaux maîtrisés de force, l'agitation/excitation pouvant survenir pendant l'administration peut entraîner une administration périveineuse accidentelle du produit. Les injections intraveineuses étant difficiles à pratiquer de manière sûre chez les porcins, une sédation appropriée est recommandée avant l'administration de pentobarbital par voie intraveineuse. L'administration intracardiaque ne doit être utilisée que si l'animal est lourdement sédaté, inconscient ou anesthésié. L'application via la veine marginale de l'oreille doit être réalisée au moins au début sans immobilisation ferme. L'animal doit être bloqué entre les jambes d'un assistant. Si l'immobilisation ferme est nécessaire, un lasso peut être utilisé au niveau de la mâchoire supérieure.
— Pour réduire le risque d'excitation à l'induction, procéder à l'euthanasie dans un endroit calme.
— L'injection intraveineuse de pentobarbital peut provoquer une excitation à l'induction chez plusieurs espèces d'animaux. Mettre en place une sédation adéquate si nécessaire. Eviter toute administration périvasculaire (par ex., en utilisant un cathéter intraveineux).
— L'administration par voie intrapéritonéale peut entraîner une prolongation du délai d'action associée à un risque accru d'excitation à l'induction. L'administration par voie intrapéritonéale ne doit être utilisée qu'après recours à une sédation appropriée. Eviter toute administration dans la rate et/ou dans des organes/tissus à faible capacité d'absorption. Cette voie d'administration ne convient que pour les petits animaux.
— L'injection intracardiaque ne doit être utilisée que si l'animal est lourdement sédaté, inconscient ou anesthésié.
— L'administration par voie intrapulmonaire peut entraîner une prolongation du délai d'action associée à un risque accru d'effets indésirables (voir la rubrique concernée) et doit être réservée aux cas pour lesquels les autres voies d'administration ne sont pas possibles. Elle peut être utilisée seulement chez les volailles, les pigeons, les oiseaux, les serpents, les tortues, les lézards et les grenouilles. Les animaux doivent être lourdement sédatés, inconscients ou anesthésiés avant l'utilisation de cette voie d'administration. Ne pas utiliser l'administration par voie intrapulmonaire chez d'autres espèces animales cibles.
• Précautions en cas de gravidité ou de lactation :
L'innocuité du médicament n'ayant pas été établie en cas de gravidité, de lactation ou de ponte, l'utiliser après évaluation du bénéfice/risque par le vétérinaire.
• Interactions :
Les produits dépresseurs du SNC (narcotiques, phénothiazines, antihistaminiques, etc.) peuvent augmenter l'effet du pentobarbital.
• Incompatibilités :
En l'absence d'étude, ne pas être mélanger avec d'autres médicaments vétérinaires, à l'exception d'une solution isotonique stérile de chlorure de sodium (0,9 %).
• Précautions pour l’utilisateur :
Le pentobarbital est un médicament puissant, toxique chez l'être humain. Eviter toute ingestion ou auto-injection accidentelles. Transporter ce médicament exclusivement dans une seringue sécurisée pour éviter toute injection accidentelle.
L'absorption systémique (y compris par la peau ou les yeux) de pentobarbital entraîne la sédation, un effet endormissement et une dépression respiratoire.
La concentration de pentobarbital dans le produit est telle que l'injection ou l'ingestion accidentelles de quantités aussi limitées que 1 ml chez l'adulte humain peut entraîner de graves effets sur le système nerveux central. Une dose de 1 g de pentobarbital sodique (éq. à 2,5 ml de produit) a été décrite comme étant fatale chez l'être humain.
Eviter le contact direct avec la peau et les yeux, y compris le contact main-œil.
Porter des gants de protection adaptés lors de la manipulation du produit, le pentobarbital pouvant être absorbé par la peau et les muqueuses.
Ce produit peut être irritant pour les yeux et entraîner une irritation cutanée ainsi que des réactions d'hypersensibilité (dues à la présence de pentobarbital et d'alcool benzylique). Les personnes présentant une hypersensibilité connue au pentobarbital doivent éviter tout contact avec le médicament.
Ce produit doit être utilisé seulement en présence d'une autre personne pouvant intervenir en cas d'accident. Si cette personne n'est pas un professionnel de santé, l'informer des risques du produit.
En cas d'accident, procéder comme suit :
— Peau : rincer immédiatement à l'eau puis laver abondamment au savon et à l'eau. Consulter immédiatement un médecin et lui montrer la notice ou l'étiquetage.
— Yeux : rincer immédiatement et abondamment à l'eau froide. Consulter immédiatement un médecin et lui montrer la notice ou l'étiquetage.
— Ingestion : se rincer la bouche. Consulter immédiatement un médecin et lui montrer la notice ou l'étiquetage. Rester au chaud et au repos.
— Auto-injection accidentelle : consulter un médecin de toute urgence (apporter la notice), et informer les services médicaux qu'il s'agit d'un empoisonnement aux barbituriques. Ne pas laisser le patient sans surveillance.
Ne pas conduire, des effets sédatifs pouvant survenir.
Pour le médecin : maintenir la fonctionnalité des voies aériennes et mettre en place un traitement symptomatique de soutien.
Ce produit est inflammable. Conserver à l'abri de toute source de combustion. Ne pas fumer.

 

Temps d'attente

Des mesures adéquates doivent être prises pour s'assurer que les carcasses des animaux traités par ce produit et les produits dérivés de ces animaux n'entrent pas dans la chaîne alimentaire et ne sont pas utilisés pour la consommation humaine ou animale.

 

Catégorie

Liste I.
A ne délivrer que sur ordonnance devant être conservée pendant au moins 5 ans.
Délivrance interdite au public.
Administration strictement réservée aux vétérinaires.

 

Conservation

Ne pas congeler. Protéger de la lumière.
A conserver à une température ne dépassant pas 25°C après ouverture.
Durée de conservation : 2 ans.
— Après première ouverture : 28 jours.
— Solution diluée à 1/1 (injection I.V. dans la veine marginale de l'oreille chez le porc) : 2 heures.

 

Présentation(s)

A.M.M. FR/V/3138222 7/2014
Boîte de 1 flacon de 100 ml

GTIN 03760087152524

Titulaire de l'A.M.M. : RICHTER PHARMA (Autriche)
Exploitant :

AXIENCE SAS

Tour Essor
14, rue Scandicci
93500 PANTIN
Tél. : 01.41.83.23.17

contact@axience.fr

 

Partager

Site Français Produit Originaux Livraison 48/72h Paiement Sécurisé